Français English Deutsch Italian
   Digg   del.icio.us   Facebook   Google   E-mail !   Twitter   Mémorisez un tableau ADN comme idée cadeau avec Memokado

Historique des Découvertes
Gregor MENDEL

1865 : Gregor Mendel découvre grâce à la reproduction de ses expériences avec des pois que les traits de l'hérédité sont fondés sur des lois spécifiques (plus tard qualifiées de "lois de Mendel").

1866 : Ernst Haeckel propose que le noyau contient les facteurs responsables de la transmission des caractères héréditaires.

1869 : Friedrich Miescher isole l'ADN ("nuclein") pour la première fois.

1871 : Premières publications décrivant l'ADN par Friedrich Miescher, Felix Hoppe-Seyler, et P. Plósz.

1882 : Walther Flemming décrit les chromosomes et examine leur comportement pendant la division cellulaire.

1884–1885 : Oscar Hertwig, Albrecht von Kolliker, Eduard Strasburger, et August Weismann fournissent indépendamment la preuve que les noyaux des cellules contiennent la base de l'hérédité.

1889 : Richard Altmann rebaptise "nuclein" en "acide nucléique."

1900 : Carl Correns, Hugo De Vries, et Erich von Tschermak redécouvrent les lois de Mendel.

1902 : Theodor Boveri et Walter Sutton forment le postulat que les unités de l'hérédité (appelés "gènes" de 1909) sont situés sur les chromosomes.

1909 : Wilhelm Johannsen utilise le mot "gène" pour décrire les unités de l'hérédité.

Drosophile normale (yeux rouges) et mutante (yeux blancs)

1910 : Thomas Hunt Morgan utilise les mouches des fruits (drosophiles) comme un modèle d'étude de l'hérédité et trouve la première mutante, avec des yeux blancs.

1913 : Alfred Sturtevant et Thomas Hunt Morgan produisent la première carte génétique (pour la mouche drosophile).

1928 : Frederick Griffith postule qu'un "facteur transformant" peut être libéré par des bactéries et intégré par d'autres en leur conférant de façon héréditaire de nouvelles propriétés génétiques.

1929 : Phoebus Levene identifie les éléments constitutifs de l'ADN, y compris les quatre bases adénine (A), cytosine (C), la guanine (G) et thymine (T).

1941 : George Beadle et Edward Tatum montrent que chaque gène est responsable de la production d'une enzyme.

1944 : Oswald T. Avery, Colin MacLeod, et Maclyn McCarty démontrent que le "facteur transformant" de Griffith n'est pas une protéine, mais plutôt l'ADN, suggérant que l'ADN puisse fonctionner comme le matériel génétique.

1949 : Colette et Roger Vendrely et André Boivin découvrent que les noyaux de cellules germinales contiennent la moitié de la quantité d'ADN que l'on retrouve dans les cellules somatiques. Ceci fournit une nouvelle preuve du fait que l'ADN est le matériel génétique.

1949–1950 : Erwin Chargaff publie ses travaux sur le contenu en base azotées de l'ADN et montre alors que le rapport A+T/C+G est variable selon les espèces mais constant entre membre d'une même espèce et que les rapport C/G et A/T sont toujours égaux à 1.

1952 : Alfred Hershey et Martha Chase utilisent un virus (le bactériophage T2) pour confirmer que l'ADN est le matériel génétique : ils démontrent que, lors de l'infection virale seul l'ADN entre dans la bactérie tandis que les protéines virales ne pénètrent pas dans ces bactéries.

1953 : Rosalind Franklin et Maurice Wilkins utilisent les rayons X pour démontrer que l'ADN possède une structure hélicoïdale répétée.

Watson et Crick devant leur modèle de la double hélice

1953 : James Watson et Francis Crick, ici à gauche, découvrent la structure moléculaire de l'ADN: une double hélice dans laquelle on retrouve toujours les paires A avec T et C avec G.

1956 : Arthur Kornberg découvre l'ADN polymérase, une enzyme qui réplique l'ADN.

1957 : Francis Crick propose le "dogme central" (l'information dans l'ADN est traduit en protéines grâce à l'ARN) et spécule que trois bases de l'ADN vont toujours spécifier un acide aminé dans une protéine.

1958 : Matthew Meselson et Franklin Stahl décrivent comment l'ADN se réplique (réplication semi-conservative).

1961–1966 : Robert W. Holley, Har Gobind Khorana, Heinrich Matthaei, Marshall W. Nirenberg, et ses collègues identifient le code génétique.

1968–1970 : Werner Arber, Hamilton Smith et Daniel Nathans utilisent pour la première fois des enzymes de restriction pour couper l'ADN en des endroits précis.

1972 : Paul Berg utilise des enzymes de restriction afin de créer le premier morceau d'ADN recombinant.

1977 : Frederick Sanger, Allan Maxam et Walter Gilbert développent des méthodes de séquençage d'ADN.

1982 : Le premier médicament (insuline humaine), basé sur l'ADN recombinant, apparaît sur le marché.

1983 : Kary Mullis invente la PCR en tant que méthode d'amplification in vitro de l'ADN.

1990 : Début du séquençage du génome humain.

Schéma du génome d'Haemophylus influenzae

1995 : Première séquence complète du génome d'un organisme vivant (la bactérie Haemophilus influenza ) est publié.

1996 : La séquence complète du génome du premier organisme eucaryote (la levure Saccharomyces cerevisiae) est publiée.

1998 : Séquence complète du génome du premier organisme pluricellulaire (le ver nématode Caenorhabditis elegans) est publiée.

1999 : La première séquence complète d'un chromosome humain (le chromosome 22) est publiée.

2000 : Les séquences complètes des génomes de la mouche drosophile et de la première plante ( Arabidopsis ) sont publiées.

2002 : La séquence complète du génome du premier mammifère modèle (la souris) est publiée.

2004 : La séquence complète est terminée par le consortium international public.

2007 : HELYS propose des œuvres d'art personnalisées à partir de l'ADN de ses clients !

Structure de l'ADN Les biotechnologies de l'ADN

Accueil HELYS

Nos produits

Tableaux ADN

Tableaux EMPREINTES

Généalogie ancestrale



L'entreprise HELYS

Son concept

Ses fondateurs

Page Facebook HELYS


Assistance


Aide & Questions fréquentes


Mentions légales

Conditions Générales de ventes

Expédition et Frais d'envoi

Confidentialité des données

Contactez-nous
  Nos partenaires  
 


Avec Helys, offrez vous une oeuvre d'art, déco unique et design, un tableau personnalisé par votre ADN ou votre empreinte digitale. Ce portrait personnalisé ou portrait génétique est aussi une excellente idée cadeau, originale et unique. Pour Noël, un anniversaire, une occasion particulière, c'est un effet surprise garantie ! Nous vous proposons aussi des offres couples et familles qui seront parfaites pour les mariages, anniversaires de mariage, Saint Valentin, naissances, pendaison de crémaillère,...


 
Copyright © 2014 HELYS
Ce site n'est en rien rattaché à la firme Apple. Apple et iPhone sont des marques déposées.